Création en actes, Entretiens, espaces de vie / rituels

Via – rencontre avec Dexi Tian et Cui Baozhong

« Où vas-tu ? », deuxième exposition du groupe de création contemporaine VIA, se tiendra jeudi 30 janvier 2014 à l’Espace des Arts sans Frontières (vernissage dès 18h30), à Paris.

image

Après quelques rapides rencontres dans le cadre des réunions organisées par VIA, dans le courant du mois de janvier, nous nous sommes finalement réunis, Cui Baozhong, Dexi Tian et moi-même, pour un entretien à trois voix, œuvres à l’appui – le temps de faire émerger quelques idées sur la constitution du groupe, l’œuvre de Dexi Tian, et d’en saisir quelques points de réponse à la situation actuelle de la création plastique.

Nous attirons d’emblée l’attention sur les autres artistes et membres du groupe non représentés dans cet entretien, et qui seront aussi au cœur de l’exposition du 30 janvier : Shen Shan, Yu Chenni, Zhang Hui, Zheng Le.

Par ailleurs ils seront accompagnés de David Latapie et Vincent Colay (Association française transhumaniste) pour  une conférence intitulée : « Le transhumanisme d’aujourd’hui ».

AC

Lire la suite

Par défaut
Création en actes, espaces de vie / rituels, expériences de terrain

L’Os Léger en Sicile : éthique de la langue-espace dans l’œuvre de Yves Bergeret

par Arsène Caens

/TERRAIN

—YVES BERGERET

Présentation

Yves Bergeret est un poète français né en 1948. Il publie depuis 1978 sous forme de recueils – L’Avance (1984), Poèmes de Prague (1998) etc. – de livres d’artistes  en collaboration avec des plasticiens – Poèmes du grand atelier (2012), avec des gravures de Maya Mémin etc. – où des ouvrages d’anthropologie poétique de l’image – L’image ou le monde. Trois voyages vers les églises peintes de Chypre (2008), Couleur (2012) etc.

Il faut ajouter à cette liste d’ouvrages une somme importante – en réalité centrale et majoritaire dans l’oeuvre de Yves Bergeret – d’actions en extérieur (Martinique, Mali, Sicile, Alpes…) avec des « créateurs populaires », donnant lieu à autant d’installations in situ, généralement suivies d’expositions en musée ou en galerie. Ces réalisations aboutissent le plus souvent à des publications – Cadastre et mailles (2005), La maison des peintres de Koyo (2006) – utiles aussi bien à l’anthropologue, l’historien ou le critique d’art, qu’à l’artiste contemporain, plasticien ou poète à la recherche de voix neuves pour faire œuvre de sa parole.

Lire la suite

Par défaut