Mohamed Mbougar Sarr

mohamed

Mohamed Mbougar Sarr, né le à Dakar au Sénégal, est un romancier sénégalais d’expression française et lauréat du prix Goncourt 2021 pour La Plus secrète mémoire des hommes.

Mohamed Mbougar Sarr, fils de médecin, grandit au sein d’une famille nombreuse sérère à Diourbel au Sénégal. Il fait ses études secondaires au prytanée militaire de Saint-Louis avant de venir en France en classes préparatoires au lycée Pierre-d’Ailly de Compiègne puis intègre l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Ses recherches portent sur Léopold Sédar Senghor, mais il interrompt sa thèse au moment où il se met à beaucoup écrire.

Son premier roman, Terre ceinte — décrivant la vie d’une petite ville sahélienne fictive mise sous la coupe de milices islamiques djihadistes —, reçoit en 2015 le prix Ahmadou-Kourouma au salon du livre de Genève puis le grand prix du roman métis de Saint-Denis-de-la-Réunion et le prix du roman métis des lycéens.

Aux Jeux de la Francophonie de 2017, sa nouvelle Ndënd reçoit la médaille de bronze dans la catégorie « Littérature ».

Son second roman, Silence du chœur — portrait du quotidien de migrantsafricains en Sicile — a reçu le prix « Littérature Monde » du festival Étonnants voyageurs de Saint-Malo et le Prix du roman métis des lecteurs de la ville de Saint-Denis en 2018.

Mohamed Mbougar Sarr est par ailleurs l’un des dix coauteurs de l’ouvrage collectif Politisez-vous !, essai auquel ont également contribué Hamidou Anne et Fary Ndao.

En 2018, il publie son troisième roman, De purs hommes, inspiré d’un fait divers homophobe lié à un film vidéo viral où une foule déterre le cadavre d’un homme présumé góor-jigéen. Trois ans plus tard, il est accusé par des détracteurs d’origine sénégalaise d’y faire « l’apologie de l’homosexualité ». Mohamed Mbougar Sarr revendique la portée politique de son roman.

En 2021, son roman La Plus secrète mémoire des hommes, qui s’inspire du destin de l’écrivain malien Yambo Ouologuem, reçoit le prix Goncourt dès le premier tour de scrutin. Sur l’année 2021, il s’est écoulé 370 000 exemplaires de son roman.

3 réflexions sur “Mohamed Mbougar Sarr

  1. Camara Carim dit :

    Fier de mon « bleu ». Je suis ton ancien au prytanee mais ton bleu dans la publication. Je viens aussi de publier mon premier roman aux editions « l’Harmattan  » de Paris. Son titre « Lettre à un ami inconnu « . Fier de toi, felicitations pour le prix Ahmadou kourouma

  2. barro mamadou dit :

    Fier de mohamed.brillant eleve qui m avait ete recommende en 2010 par serigne mbaye thiam qui l admirait beaucoup.il n avait pas hesite a m aider dans mes demarches pour aider ma fille khadija a s înstaller a compiegne.bon vent

  3. ibrahima sow dit :

    Je suis très fier de toi,mon frère. Le courage est méritant. Je me plais de vous voir si près de ce qui se passe aujourd’hui dans notre planète. Bon vent frangin !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s