Poésie

Poème du 7e

par Guillaume Lecaplain

J’ai sentiment que les mots m’usent
J’aspire au moins à mesurer
Comment ça peut qu’un texte abuse
Quelle impression ça peut laisser

Au tic-tac de ton gros horloge
Je vois qu’est loin le moment sage
Ton squelette a de beaux usages
Mon texte a bien de grands espoirs

Ton sexe a bien de beaux passages
Au moins l’usage est qu’il se loge
Mon texte est loin d’avoir usage
Les mots ne font que décevoir

Les mots ne sont que des foutoirs
J’arrête un peu d’avancer là
J’aime assez ta façon de choir
Avoue que tu le fais exprès

Ta phrase a peu de cohérence
La mienne est prête à se tromper
On aurait bien pu se baiser
On aurait pu saisir la chance

Au plaisir de ta médisance
Je réponds rien sinon des phrases
T’as pas besoin de mes silences
J’ai pas besoin de ton saccage

Ton corps a pu salir la France
Ma main a mal noté les mots
On aurait presque envie d’aller
J’ai presque mal d’avoir été

Par défaut