À propos

Présentation générale

Cadrans, site de création contemporaine, ouvre une porte sur l’actualité de la création dans les domaines les plus divers.

Toujours en mouvement, l’actualité dont il s’agit est celle de multiples actes d’invention, de composition, d’essais, d’enquête, d’installation, etc. donnant la parole à tout type de créateur et d’observateur engagé cherchant à construire des liens au-delà de sa propre pratique et de son champ de questionnement habituel. Ainsi tous, directement ou indirectement, mettent en œuvre une réflexion en acte sur la place de la création dans la société contemporaine.

Différents clivages tendent ici à être dépassés. Principalement : ceux qui conduisent à une séparation entre créateurs anonymes et créateurs reconnus, ainsi que l’habituelle opposition entre le domaine de la réflexion et celui de la création la plus concrète — clivages ici mis à plat dans un espace qui se veut intégralement de côtoiement et de continuité.

Pour développer

Espace d’expression, d’archivage et de lien, Cadrans se présente comme un lieu d’exposition, au sens le plus large du terme, rassemblant sur un unique plan de présentation un ensemble d’actes puisés dans le quotidien de la création, telle que celle-ci s’exprime, continuellement, autour de nous. Ce faisant, Cadrans entend orienter le regard vers un certain « hors-champ » des questionnements usuels sur l’acte de création.

Il se dirige selon un axe privilégiant les réalisations transversales, induisant une réunion des approches de création, de leurs médiums et de leurs éthiques, suscitant par là le dialogue des traditions disciplinaires auxquelles elles se rattachent.

Ce site accueille aussi tout type de réflexion critique visant à décrire, discuter et développer les enjeux révélés grâce à ces démarches d’invention dans le concret. Organisée selon une logique d’articles sans restriction de forme, la réflexion pourra se réclamer de tous les domaines d’analyse et de toutes les méthodes (histoire de l’Art, anthropologie, philosophie, théorie littéraire…), mais aussi bien d’aucune méthode spécifique, accordant par là toute leur importance aux points de vues ne se réclamant d’aucune obédience intellectuelle. Sur cette même lancée, Cadrans souhaite ouvrir aux créateurs eux-même un espace de formulation pour tous types d’hypothèses propres à leurs démarches en cours, tant personnelles que collectives.

Attentif aux formes contemporaines du souci éthique, ce site réagit notamment au climat de mise à l’écart et de réserve qui entoure souvent les entreprises de création, ainsi qu’à l’immobilisation de l’artiste dans un secteur professionnel ou marchand limité. Il veut contribuer par là au lien souvent perdu entre l’acteur créatif indépendant – chercheur, artiste, ou tout autre type de profil intermédiaire, voir marginal – et l’espace collectif qui lui donne tout sons sens. Divers rapprochements que la réalité du social, ainsi qu’une certaine segmentation des domaines de création, n’occasionnent pas toujours, se trouvent ainsi favorisés.

Oeuvrer

Mais le site cadrans n’est pas seulement un média. Il est d’abord et surtout, en lui-même, une œuvre. Situé à le jonction de plusieurs univers sociaux (recherche, pratiques artistiques ou para-artistiques, journalisme, critique, etc.) tous concernés par la question de la création, le dispositif Cadrans peut être qualifié d' »œuvre frontière ». Il fonctionne comme un organe de publication où des actions très diverses se côtoient dans un espace commun. La diversité des approches et des usages possibles du dispositif induit un fonctionnement non hiérarchisé et multipolaire. À ce titre et en tant qu’oeuvre, il demeure fondamentalement sans auteur.

Indépendemment des oeuvres et de leur modalité d’exposition, l’ « oeuvrer » y est aussi abordé comme activité à part entière. Ainsi la fonction de publication demeure indissociable de cette autre : servir les actions en situation de ses différents usagers. Cadrans fait ainsi une grande place à la dimension d’enquête, et propose un espace pour la publication d’écrits ou de documents résultants de travaux en cours d’élaboration, ainsi qu’à la publication d’éléments renseignant sur des activités de création contextuelles. Défini par le côtoiement des positions dans l’espace évolutif de ce site – qui n’est que la partie visible des choses – un collectif virtuel apparaît, sous l’action naturelle du dispositif, fonctionnant comme un articulateur de documents et de situations.

Si le dispositif Cadrans ne se conçoit pas la plupart du temps indépendamment des diverses situations dans lesquelles il trouve son ancrage, la possibilité existe de le mobiliser en retour vers des situations, concrètes ou virtuelles, dans lesquels on estime que celui-ci a un rôle à jouer. L’ensemble du dispositif – qu’on peut appeler par exemple « le cadrans » – peut alors fonctionner comme un personnage, une image, un collectif symbolique, un lieu. Il est ce que, au sens le plus large du terme, on appelle « un site », c’est à dire un espace d’activité autant qu’un instrument de peuplement.

 

***

Sur quelques catégories :

Création en actes : Concerne essentiellement les oeuvres fonctionnant sur la performance devant public.

Oeuvres/documents : Concerne tout type de document autonome, tous médiums confondus.

Situations : La situation est souvent la partie invisible, inquestionnée, de l’oeuvre : elle est ce qui la génère, parfois plus que la volonté des personnes et auteurs. Ici, on considère donc que la plupart des publications du blog résultent d’actions accomplies dans des situations concrètes ayant en elle-même valeur d’oeuvre.  Indépendamment de ce qui en ressort en terme de publication, on peut estimer que leur description soit nécessaire pour définir pleinement ce qui conditionne et façonne les enjeux d’une création et d’une recherche.

Notes du cadrans : Les « Notes du cadrans » sont des écrits de situation. Chaque usager du blog peut ouvrir un espace de travail, de recherche, de création, etc. pour développer sur le long terme, de façon articulée ou fragmentaire, une pensée reliée de près ou de loin à l’ensemble du dispositif. Cet espace d’écriture est malléable selon les nécessités ou les objectifs de ses usagers, et peuvent prendre en compte tous les aspects de la vie. Les notes du cadrans peuvent être collectives, et sont numérotées selon leur ordre d’apparition.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s